Cygnus World > Biographie > Patineur
Stéphane Lambiel
Sommaire du site :

Cygnus World :
 Page d'accueil générale
   La webmastrice
   Réalisation du site

Cygnus Skate :
 Accueil partie patinage
   Galerie Photos
   Les patineurs
   Les compétitions
   Le patinage

Cygnus Drawing :
 Accueil partie dessin

Contents of the site :

Cygnus World :
 General homepage
   The webmastrice
   Website creation

Cygnus Skate :
 Homepage part figure skating
   Photo gallery
   The figure skaters
   The competition
   The Figure skating

Cygnus Drawing :
 Homepage part drawing

Prénom et nom : Stéphane Lambiel
Nationalité :
Suisse
Date et lieu de naissance :
2 avril 1985 à Martigny
Taille :
1m76
Référence :
Ilia Kulik, Alexei Yagudin, Michelle Kwan, Carolina Kostner, Susanna Pöykiö, Sasha Cohen, Nicole Bobek, Berezhnaya et Sikharulidze, Gordeeva et Grinkov, Klimova et Ponomarenko, Drobiazko et Vanagas
Début de patinage :
à 7 ans au Club des Patineurs de Genève
Site officiel :
http://www.stephanelambiel.ch/
 
 Parcours junior
Championnat du monde : 10e en 2000, 5e en 2001
 
 Parcours senior
 
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
xxxx
xxxx
xxxx
xxxx
Champ. de Suisse
1er
1er
1er
1er
1er
1er
1er
1er
1er
Champ. d'Europe
9e
4e
5e
6e
4e
2e
2e
2e
Champ. du monde
18e
10e
4e
1er
1er
3e
5e
Finale Grand Prix
1er
1er
Jeux Olympiques
15e
2e
4e
 
 L'enfance de Stéphane Lambiel

Stéphane a découvert le patinage un peu grâce à sa soeur. Sa mère, ne voulant pas le laisser seul à la maison pendant que sa soeur suit les cours, décide de l'emmener. Voyant que le jeune garçon a très envie d'aller sur la glace, sa mère songe à l'inscrire au hockey. Mais Stéphane préfère faire comme sa soeur et sa mère est obligée de s'y résigner. C'est ainsi qu'il commence ce sport à 7 ans. Deux ans après, le jeune garçon part s'entraîner à Genève avec Peter Grütter, à une heure et demi de train de sa ville natale. Stéphane réalise très vite des progrès. Champion de Suisse junior à 14 ans, il participe aux compétitions du Grand Prix junior, ce qui lui permet de voyager dans le monde entier.

 
 Saison 2000-2001

Pour ses premiers championnats d'Europe, Stéphane réalise dans son programme libre sept triples sauts, dont deux combinaisons de deux triples. Il se distingue déjà avec des pirouettes impressionnantes. Il termine dans les dix meilleurs patineurs européens.

 
 Saison 2001-2002

Les championnats d'Europe se déroulent cette année dans son pays à Lausanne. Stéphane y démontre tout son talent ne ratant que de peu le podium. Ces bons résultats lui assurent sa qualification pour ses premiers Jeux Olympiques où il prendra la 15e place. Après une saison bien remplie en compétitions, Stéphane rencontre davantage de difficultés aux championnats du monde où il ne termine que 18e place.

 
 Saison 2002-2003

Durant l'été 2002, Stéphane part en stage à Oberstdorf. Il y côtoie une jeune patineuse italienne, Carolina Kostner. Les deux jeunes gens ne vont pas tarder à tomber amoureux l'un de l'autre.
Stéphane montre ses progrès lors des championnats d'Europe où il passe le triple axel et le quadruple boucle piqué. Il termine à une brillante 5e place. Le jeune suisse passe pour la première fois le quadruple en compétition lors des championnats du monde. Il le passe même en combinaison avec un triple saut. C'est également un des rares patineurs à arriver à faire les triples sauts dans les deux sens. Il continue à progresser dans le rang international avec une 10e place mondiale.

 
 Saison 2003-2004

Même si les championnats d'Europe ne veulent toujours pas lui sourire (il perd d'année en année une place), c'est dans les mondiaux que Stéphane remporte le plus de succès. Il retrouve toute sa combativité et avant le programme libre, il dispute la médaille de bronze avec Stéfan Lindeman, l'allemand patinant à domicile. La chance sera du coté de ce dernier, laissant le jeune suisse au pied du podium.

 
 Saison 2004-2005

Stéphane, blessé en début de saison, doit renoncer aux compétitions du Grand Prix. Il revient en pleine forme aux championnats d'Europe et y prend la... 4e place ! Une place qui doit commencer à lui rester en travers de la gorge. Stéphane se rend compte que son programme libre ne lui correspond pas. Il décide de le changer avant les championnats du monde. Il patine désormais sur le Roi Arthur. Il arrive aux championnats du monde bien décidé à prouver qu'il mérite sa place parmi les meilleurs. Même si les deux premières places semblent réservées aux deux favoris, le russe Evgueny Plushenko et le français Brian Joubert, il reste une place sur le podium. Stéphane décide dès les qualifications de mettre la barre très haut. Grâce à un programme très chargé, il prend sans problème la tête de la compétition. Stéphane conserve cette place après le court. Evgueny déclare forfait à l'issue de cette épreuve. Le podium semble de plus en plus proche. Brian rate totalement son libre et est évincé du podium au moment où Stéphane entre sur la glace. Il a alors une avance importante sur ses nouveaux rivaux. Même si son libre n'est pas le meilleur qu'il ait patiné, il conserve la tête de la compétition et devient le premier suisse champion du monde.

 
 Saison 2005-2006

Stéphane assume pleinement son nouveau statut et remporte en décembre la Finale du Grand Prix. Éprouvant quelques difficultés sur son triple axel en début de saison, beaucoup de doutes planent sur lui quant à ses chances de réussite pour les championnats d'Europe. Afin de se concentrer sur cet événement, Stéphane préfère s'isoler pendant la compétition pour se concentrer sur ses programmes. Troisième après le programme court, Stéphane ne va rien lâcher pendant le libre et monte enfin sur le podium européen en remportant la médaille d'argent et en battant le français Brian Joubert, qui patinait à domicile. Les deux semaines qui le séparent des Jeux Olympiques vont être difficile pour le jeune suisse. Son entraînement est retardé par une grippe. Quelques jours avant le début des épreuves, Stéphane doit faire face à un nouveau coup dur: il se blesse au genou. Il choisit tout de même de participer à la compétition. Troisième après le programme court, il donne une nouvelle fois tout ce qu'il peut pour le libre. Ses efforts paient et il devient vice-champion olympique.
Sa blessure au genou continue à le faire souffrir, mais Stéphane décide tout de même de défendre son titre aux championnats du monde. Il remporte son groupe de qualification et prend ainsi dès le départ la tête de la compétition. Mais le suisse perd de son avance en ratant son programme court. Il est toutefois toujours en tête de la compétition, mais talonné de près par ses adversaires. Dernier à passer lors du programme libre, Stéphane sait qu'il n'a pas le droit à l'erreur suite à la bonne prestation du français Brian Joubert. L'envie de décrocher un nouveau titre est plus forte que tout. Seul un accroc sur la réception du triple boucle viendra entacher la perfection de son programme. Derrière Brian sur la note technique, il le bat sur les composantes et remporte pour la seconde fois consécutive le titre de champion du monde.

 
 Saison 2006-2007

Le début de saison est difficile pour Stéphane. Il passe totalement à coté de son programme court au Skate Canada et se retrouve à la 7e place ! Remonté à bloc pour le libre, il remonte dans le classement et parvient même à remporter la compétition ! Mais blessé, il doit renoncer aux autres épreuves du Grand Prix. Il attrape la grippe peu de temps avant les championnats nationaux. Il décroche tout de même un nouveau titre national, même s'il n'a pas encore pu retrouver son haut niveau. Le suisse, lassé des compétitions, préfère renoncer aux championnats d'Europe. Il revient motivé pour les championnats du monde. Mais visiblement à court d'entraînement, il ne prend que la 6e place du programme court en chutant sur le triple axel et en ne faisant qu'une combinaison triple-double. Il se ressaisit de façon très spectaculaire dans le libre et parvient à remonter à la 3e place!

 
 Saison 2007-2008

Stéphane continue d'enchaîner les hauts et les bas. Champion de Suisse après un libre catastrophique, il remporte peu de temps après la finale du Grand Prix. Il espère décrocher le titre européen qui manque encore à son palmarès, mais ne pourra rivaliser avec le tchèque Tomas Verner. Il prend la seconde place. Stéphane se pose des questions sur l'avenir à donner à sa carrière. Il se rend compte qu'il prend beaucoup plus de plaisir en patinant dans les galas plutôt qu'en compétitions. Les championnats du monde se termineront en calvaire pour le suisse. Seulement 5e après le programme court, à cause notamment du triple axel qu'il n'arrive pas à passer en compétition, il rate totalement son programme libre et ne peut remonter au classement.

 
 Saison 2008-2009

A la surprise générale, Stéphane décide de quitter ses entraîneurs de toujours et de partir aux États-Unis pour suivre les cours de Viktor Petrenko. Cependant, il doit renoncer à de nombreux entraînements à cause d'une douleur à l'adducteur qui s'est réveillée aux derniers championnats du monde. La douleur finit par avoir raison de son ambition et le 16 octobre 2008, le double champion du monde annonce qu'il met un terme à sa carrière amateur à l'âge de 23 ans. Stéphane va dans un premier temps se reposer. Puis il reprendra le chemin des patinoires afin de se produire dans des galas.

 
 Saison 2009-2010

Nouveau coup de tonnerre, Stéphane annonce lors d'une conférence de presse qu'il souhaite revenir à la compétition pour cette année olympique, comme son état physique s'est amélioré. Il retourne auprès de son entraîneur de toujours, Peter Grütter. Stéphane doit dans un premier temps participer à la compétition de sélection afin d'obtenir une place pour la suisse pour les Jeux Olympiques. Sélection en poche, il peut se concentrer sur ses entraînements. Premier et seul test avant la grande échéance pour le suisse : les championnats d'Europe. Il va pouvoir se mesurer à nouveau au russe Evgeni Plushenko, également de retour pour cette saison. Après un court un peu difficile où il ne prend que la 5e place, il réalise un bon libre et décroche un nouveau titre de vice-champion d'Europe! Stéphane est choisi par son pays pour être le porte drapeau lors du défilé des athlètes pendant la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. Lors de son programme court olympique, il choisit de ne pas tenter l'axel en triple en raison des difficultés qu'il a sur ce saut et transforme sa combinaison en quadruple-double à cause d'une réception difficile sur son premier saut. Il prend la 5e place provisoire. Stéphane peine sur les réceptions de ses premiers sauts lors du libre. Il réalise tout de même deux quadruple sauts dont un en combinaison avec un double. Mais la concurrence est rude. 3e du programme libre il échoue au pied du podium, à quelques dixièmes de point de la médaille de bronze.

 
Mentions légales
 Plan du site                                        http://cygnuskate.pagesperso-orange.fr                                     Haut de page  
Pour contacter Laetitia,
la webmastrice
/ To contact Laetitia,
the webmastrice
H_cygnus@hotmail.com

Ce site est hébergé par : Orange France Télécom, siège social : 6 place d'Alleray, 75 015 Paris

Screendesign, Photograph and Webmaster : Cygnus World All rights reserved. © Copyright 2003-2017

Please note that all information, photographs and graphics are property of the author of this webpage
and may not be reproduced, modified or reused without written permission.