Cygnus World > Biographie > Patineur
Frédéric Dambier
Sommaire du site :

Cygnus World :
 Page d'accueil générale
   La webmastrice
   Réalisation du site

Cygnus Skate :
 Accueil partie patinage
   Galerie Photos
   Les patineurs
   Les compétitions
   Le patinage

Cygnus Drawing :
 Accueil partie dessin

Contents of the site :

Cygnus World :
 General homepage
   The webmastrice
   Website creation

Cygnus Skate :
 Homepage part figure skating
   Photo gallery
   The figure skaters
   The competition
   The Figure skating

Cygnus Drawing :
 Homepage part drawing

Prénom et nom : Frédéric Dambier
Nationalité :
Française
Date et lieu de naissance :
26 décembre 1977 à Tours
Situation familiale :
Marié à Elodie en août 2003
Référence :
Paul Wylie
Début de patinage :
à 7 ans, avec Patricia Odet au CMP Tours
Site officiel :
http://fredericdambier.sportblog.fr/
 
 Parcours junior
Championnat du monde : 22e en 1996
 
 Parcours senior
 
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
xxxx
xxxx
Champ. de France
10e
4e
4e
6e
2e
2e
3e
2e
2e
4e
Champ. d'Europe
8e
5e
8e
4e
7e
4e
Champ. du monde
11e
9e
9e
Finale Grand Prix
Jeux Olympiques
11e
19e
 
 L'enfance de Frédéric Dambier

Frédéric a commencé à patiner très tard. C'est son voisin qui l'a emmené pour la première fois à la patinoire quand il avait 7 ans. Il décide alors de prendre des cours. Son petit frère ne tarde pas à le suivre. Frédéric rejoint en 1995 la région parisienne. Il est un des rares patineurs à parvenir à mener de front ses études et sa carrière de patineur de haut niveau. Il a suivi ses études à l'INSEP et est devenu professeur d'éducation physique en 1999. Son statut lui permet de travailler à des horaires aménagés à l'UNSS.

 
 Saison 2000-2001

Second lors des championnats de France, Frédéric peut participer pour la première fois à une grande compétition internationale: les championnats d'Europe. Il se classe immédiatement dans les dix meilleurs patineurs européens avec une 8e place.

 
 Saison 2001-2002

Numéro deux des patineurs français, il prend la 5e place lors des championnats d'Europe. Qualifié pour les Jeux Olympiques, il termine à la 11e place et est ainsi le premier des français dans cette discipline.

 
 Saison 2002-2003

Frédéric ne termine que 3e des championnats de France. Ceci lui permet tout de même de participer aux championnats d'Europe mais n'est pas suffisant pour les championnats du monde où il n'est que remplaçant. En voyant les bonnes performances de ces deux compatriotes (Brian Joubert est 2e et Stanick Jeannette est 3e lors des championnats d'Europe), il comprend que s'il souhaite continuer le patinage à haut niveau, il doit présenter des programmes parfaits. Il part donc pour les États-Unis afin de s'entraîner quelques temps auprès d'Alexander Zhulin.

 
 Saison 2003-2004

Tout jeune marié, Frédéric reprend les compétitions avec de très bons nouveaux programmes. Les conseils d'Alexander Zhulin portent très vite leurs fruits. Frédéric monte pour la première fois de sa carrière sur un podium du Grand Prix (3e à la Coupe de Russie). Les championnats de France offrent une nouvelle médaille d'argent à Frédéric. Le titre de champion de France semble malheureusement inaccessible pour lui face au vice-champion d'Europe en titre Brian Joubert, même si la bataille a été plein de suspens. Néanmoins, Frédéric prouve aux championnats d'Europe qu'il a lui aussi un très bon niveau. Grâce à un superbe programme sur la musique de Roxane, Frédéric prend la 4e place. Il est devancé de manière assez incompréhensible par le russe Ilia Klimkin. Il entre dans les dix meilleurs patineurs mondiaux quelques semaines après.

 
 Saison 2004-2005

Très motivé par sa saison passée, Frédéric est bien décidé à continuer sur cette lancée. Il remporte les Masters en début de saison en battant le champion d'Europe Brian Joubert. Il sera en tête de la compétition après le programme court des championnats de France, mais descendra à la seconde place après le libre. Malheureusement, Frédéric va totalement rater son programme court lors des championnats d'Europe mais parviendra tout de même à remonter dans le classement lors du libre. Les championnats du monde se dérouleront de la même manière. Comme s'il avait besoin de s'ôter la pression de la compétition, Frédéric rate une nouvelle fois la première épreuve (les qualifications) et se rattrape magnifiquement par la suite, ne pouvant malheureusement plus prétendre aux meilleures places.

 
 Saison 2005-2006

Frédéric peine à montrer ses qualités en ce début de saison. Seulement 4e des championnats de France, il est tout de même sélectionné pour les championnats d'Europe grâce au nombre de points qu'il a obtenu lors d'une des compétitions de début de saison. Mais la Fédération va organiser une nouvelle compétition de qualification à cause des critiques liées au choix des patineurs pour Lyon. Une semaine après les championnats de France et sa sélection qu'il pensait acquise, Frédéric se retrouve donc à devoir de nouveau gagner sa place face à Samuel Contesti et Alban Préaubert. Frédéric finit derrière ces patineurs et perd ainsi son billet pour Lyon où il n'est plus que remplaçant. Refusant ce résultat, il fait appel de la décision et parvient à faire annuler cette dernière compétition. Il peut à nouveau partir pour Lyon. Mais il sait que la pression va être dure. Sa préparation a été retardée à cause de ces problèmes et tout le monde attend qu'il prouve qu'il mérite bien sa place dans l'équipe de France. Lors des championnats d'Europe, Frédéric choisit de reprendre son ancien programme court sur Carmina Burana. Ce choix s'avère être le bon et il se retrouve dans le dernier groupe pour le libre. Il parvient à maintenir assez bien la pression et termine au pied du podium. Il obtient ainsi sa qualification pour les Jeux Olympiques. Malheureusement ces mauvaises performances vont le rattraper et il ne prend que la 19e place! Frédéric renonce à participer aux championnats du monde afin de se reposer.

 
 Suite de son parcours

Frédéric souhaite continuer à patiner encore un an, mais une blessure au genou se réveille durant l'été. Il annonce officiellement son retrait des compétitions lors du gala de Courchevel en août 2006. Frédéric reste dans le milieu du patinage et participe aux entraînements du club de son ancienne entraîneuse, Annick Dumont.
Longtemps numéro deux français, Frédéric a eu le "malheur" d'être de la même génération qu'un de nos plus grands patineurs français, Brian Joubert. Dans l'ombre de ce dernier, il a tout de même su représenter dignement la France, en frôlant à de nombreuses reprises les podiums européens et en se classant toujours aux alentours de la 10e place mondiale.

Mentions légales
 Plan du site                                        http://cygnuskate.pagesperso-orange.fr                                     Haut de page  
Pour contacter Laetitia,
la webmastrice
/ To contact Laetitia,
the webmastrice
H_cygnus@hotmail.com

Ce site est hébergé par : Orange France Télécom, siège social : 6 place d'Alleray, 75 015 Paris

Screendesign, Photograph and Webmaster : Cygnus World All rights reserved. © Copyright 2003-2017

Please note that all information, photographs and graphics are property of the author of this webpage
and may not be reproduced, modified or reused without written permission.