Cygnus World > Biographie > Patineur
Philippe Candeloro
Sommaire du site :

Cygnus World :
 Page d'accueil générale
   La webmastrice
   Réalisation du site

Cygnus Skate :
 Accueil partie patinage
   Galerie Photos
   Les patineurs
   Les compétitions
   Le patinage

Cygnus Drawing :
 Accueil partie dessin

Contents of the site :

Cygnus World :
 General homepage
   The webmastrice
   Website creation

Cygnus Skate :
 Homepage part figure skating
   Photo gallery
   The figure skaters
   The competition
   The Figure skating

Cygnus Drawing :
 Homepage part drawing

Prénom et nom : Philippe Candeloro
Nationalité :
Française
Date et lieu de naissance :
17 février 1972 à Courbevoie
Situation familiale :
Marié à Olivia Darmon le 19 septembre 1998, Luna née le 1er avril 2000, Maya née le 4 juin 2002, Talia, née le 28 février 2006
Référence :
Kurt Browning, Brian Boitano, Elvis Stojko, Grischuk/Platov, Rakhamo/Kokko
Début de patinage :
7 ans à Colombes
Site officiel : http://www.netpro.ne.jp/~vivace/ et http://philippe-candeloro.imtl.fr/
 
 Parcours senior
 
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
xxxx
xxxx
xxxx
xxxx
xxxx
Champ. de France
3e
1er
1er
1er
1er
Champ. d'Europe
8e
5e
2e
5e
4e
5e
2e
5e
Champ. du monde
9e
5e
2e
3e
9e
Finale Grand Prix
5e
Jeux Olympiques
3e
3e
 
 Parcours en professionnel
Championnat du monde : 1er en 2000
 
 L'enfance de Philippe Candeloro

Philippe Candeloro est d’origine italienne. Il découvre le patinage à l’âge de sept ans à la patinoire de Colombes dans le cadre scolaire. André Brunet repère très vite ce garçon qui n’a pas froid aux yeux et décide de le prendre sous son aile pour en faire un champion. Il restera son entraîneur tout au long de sa carrière.

 
 Saison 1991-1992

Les championnats de France se déroulent dans sa patinoire, à Colombes. Après une compétition très serrée, Philippe ne se classe que 3e et n’est pas qualifié pour les Jeux Olympiques d’Albertville. Philippe estime être victime d’une machination, payant son accident de moto qu’il avait eu un mois auparavant et qui avait freiné sa préparation. Il prend sa revanche lors des championnats du monde d’Auckland, où à l’âge de 20 ans, il séduit le public avec son interprétation de Conan le Barbare. Les spectateurs américains lui font une ovation, impressionnés par son audace, sa pirouette assise sur la glace (elle sera ensuite interdite), et ses séries de sauts accroupis en avant.

 
 Saison 1992-1993
Philippe obtient son premier titre de vice-champion d’Europe.
 
 Saison 1993-1994

Philippe participe à ses premiers Jeux Olympiques. Sur la patinoire de Lillehammer, dans le costume du Parrain, il séduit le public et les juges et monte sur la troisième marche du podium. Quelques semaines après, il devient avec le même programme vice-champion du monde.

 
 Saison 1994-1995

Philippe veut donner une suite à son programme du Parrain et décide de vieillir le personnage. Après sa superbe saison passée, tout le monde attend qu'il confirme ses bons résultats. Même si ce nouveau personnage a du mal à passer auprès des juges et du public, il finit par arriver à les séduire et Philippe repart avec une médaille de bronze mondiale.

 
 Saison 1995-1996

Philippe décide de prendre un thème comique pour cette saison. Il choisit Lucky Luke. Ce programme ne lui apportera pas les mêmes succès qu’il avait connus jusqu’à présent, les juges trouvant que sa tenue fait trop "programme de gala". Ratant son début de championnat du monde à cause d'une blessure à la cheville, il patine le libre dans un des derniers groupes. Philippe parvient tout de même à se classer 7e du programme libre, ce qui est un exploit vu son classement. Si ce programme ne lui a pas apporté de médailles, il lui a permis d'augmenter encore plus sa popularité.

 
 Saison 1996-1997

Les championnats d'Europe se déroulant à Paris, Philippe choisit de marquer le coup et d'interpréter un grand personnage français : Napoléon. Il sait qu'il n'a pas le droit à l'erreur lors des championnats d'Europe, surtout avec un tel personnage. Son programme libre commence d'ailleurs assez mal, la musique s'arrêtant après 20 secondes ! Même si Philippe a eu quelques difficultés à retrouver le rythme, il parvient à devenir une nouvelle fois vice-champion d’Europe. Une nouvelle douleur à la cheville l'empêchera de participer aux championnats du monde.

 
 Saison 1997-1998

C’est sur un plateau de télévision que Philippe trouvera l’idée de son nouveau programme. Dans l’émission Super Mecs de Patrick Sébastien, Philippe se déguise en mousquetaire et ferraille avec une épée. Cette scène a tellement de succès qu’il décide d’en faire son programme olympique!
Mais à ce moment, Philippe a de nouveau quelques problèmes avec la fédération française. Malade pendant les championnats de France, il se retrouve 3e à l'issu du programme court. Il est contraint pour la première fois de sa carrière de déclarer forfait. Il espère alors tester son programme lors des championnats d'Europe, mais la fédération refuse de le sélectionner, préférant qu'il se repose avant les Jeux Olympiques. Philippe craint alors que les français sélectionnés pour ces championnats ne réalisent de bons programmes et soient pris à sa place pour les Jeux. Il fait alors appel à la ministre des sports pour qu'elle débloque la situation. La fédération finit par céder et Philippe peut partir pour les championnats d'Europe et y décrocher officiellement sa sélection olympique. A Nagano, Philippe déclenche l’hystérie de ses fans japonaises! Il réussit tous ses sauts et réalise une diagonale prodigieuse, mimant un duel. Il obtient une seconde médaille de bronze olympique.

 
 Suite de son parcours

Philippe arrête la compétition après les Jeux et décide de créer sa propre tournée afin de pouvoir toujours venir patiner en France et transmettre sa passion aux spectateurs. Le Candel Euro Tour est créé.
Le milieu professionnel lui attribuera un titre mondial bien mérité en 2000. Philippe passe beaucoup de temps aux États-Unis où il a beaucoup de succès. Il continue d’inventer de nouveaux programmes, comme Braveheart, Les mystères de l’Ouest, ou encore Georges de la Jungle. Des programmes tous très différents qui ont toujours autant de succès!
Durant l'année 2005, Philippe participe à la tournée d'Holiday on Ice, Dream.
Il fait ses débuts de commentateur lors du Trophée Bompard 2005 aux côtés d'Annick Dumont et de Nelson Montfort.
Il sort un livre retraçant son parcours professionnel et une bande dessinée dont il est le héros est même publiée.
Durant l'année 2008, Philippe réalise une tournée d'adieu, Hello and Goodbye, à travers la France et l'étranger, 10 ans après la fin de sa carrière amateur.

Durant l'automne 2011, Philippe Candeloro participe à l'émission "Danse avec les Stars" sur TF1. Il a pour partenaire la danseuse Candice Pascal. Les premières émissions sont difficiles car Philippe doit se débarrasser de ses habitudes du patinage. Il est souvent mis en ballotage par le public et décroche le record de nombre de duel de la dernière danse (4). Dans ces duels, il parvient à devancer Nadya, Valérie Bègue, Véronique Jannot et Sheila. Lors de la finale, il est face au mannequin Baptiste Giabiconi et à la chanteuse Shy'm. A sa grande surprise, la 3e place revient à Baptiste et il se retrouve en finale face à Shy'm. Cette dernière a déjà largement dominé les précédentes émissions et s'impose logiquement face à Philippe, très satisfait de sa seconde place.
De novembre à décembre 2013, Philippe participe à l'émission Ice Show sur M6 en première partie de soirée. Il doit apprendre à patiner à deux célébrités et doit confronter son équipe à celles de Surya Bonaly, Sarah Abitbol et Gwendal Peizerat. L'équipe de Philippe prend la 3e place du jeu.

Mentions légales
 Plan du site                                        http://cygnuskate.pagesperso-orange.fr                                     Haut de page  
Pour contacter Laetitia,
la webmastrice
/ To contact Laetitia,
the webmastrice
H_cygnus@hotmail.com

Ce site est hébergé par : Orange France Télécom, siège social : 6 place d'Alleray, 75 015 Paris

Screendesign, Photograph and Webmaster : Cygnus World All rights reserved. © Copyright 2003-2017

Please note that all information, photographs and graphics are property of the author of this webpage
and may not be reproduced, modified or reused without written permission.