Cygnus World > Biographie > Patineur
Surya Bonaly
Sommaire du site :

Cygnus World :
 Page d'accueil générale
   La webmastrice
   Réalisation du site

Cygnus Skate :
 Accueil partie patinage
   Galerie Photos
   Les patineurs
   Les compétitions
   Le patinage

Cygnus Drawing :
 Accueil partie dessin

Contents of the site :

Cygnus World :
 General homepage
   The webmastrice
   Website creation

Cygnus Skate :
 Homepage part figure skating
   Photo gallery
   The figure skaters
   The competition
   The Figure skating

Cygnus Drawing :
 Homepage part drawing

Prénom et nom : Surya Bonaly
Nationalité :
Française, puis américaine
Date et lieu de naissance :
15 décembre 1973 à Nice
Référence :
Midori Ito, Brian Boitano
Début de patinage :
18 mois
Site officiel : http://skatinginc.com/skaters/Bonaly/
 
 Parcours junior
Championnat de France : 1ère en 1988
Championnat du monde : 3e en 1989, 2e en 1990, 1ère en 1991
 
 Parcours en couple
Championnat de France en couple : 1ère avec Benoît Vandenberghe en 1989
 
 Parcours en professionnel
Championnat du monde : 3e en 1999, 4e en 2000
 
 Parcours senior
 
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
xxxx
xxxx
xxxx
xxxx
Champ. de France
1ère
1ère
1ère
1ère
1ère
1ère
1ère
1ère
1ère
2e
Champ. d'Europe
8e
4e
1ère
1ère
1ère
1ère
1ère
2e
9e
6e
Champ. du monde
10e
9e
5e
11e
2e
2e
2e
5e
Finale Grand Prix
1ère
4e
Jeux Olympiques
5e
4e
10e
 
 L'enfance de Surya Bonaly

D'origine réunionnaise, Surya est adoptée par la famille Bonaly à l'âge de 18 mois. De son vrai nom Claudine, Surya est baptisée ainsi suite à un voyage que ses parents, Suzanne et Georges, avaient fait à Katmandou. Surya signifie "soleil" en Inde. Elle passe toute son enfance à grandir dans la nature du sud de la France, en Provence. Elle débute sa carrière sportive par la gymnastique. Elle fait alors du trampoline et du tumbling. En 1985, Didier Gailhaguet la repère à la patinoire de Jean-Bouin à Nice, lors d'un stage de l'équipe de France. Il propose à sa famille de venir s'installer à Paris. C'est ainsi que Surya vivra avec sa mère pendant quatre mois dans une caravane sur le parking de la patinoire de Champigny.

 
 Saison 1987-1988

Surya décroche son premier titre national junior. Elle sait maintenant qu'elle veut devenir une grande championne de patinage artistique.

 
 Saison 1988-1989

Surya s'impose chez les seniors en obtenant sa première médaille d'or aux championnats de France. Elle obtiendra en tout neuf titres nationaux.

 
 Saison 1990-1991

La patineuse décroche le titre européen à l'âge de… 17 ans ! Elle obtient cette même année le titre mondial junior.

 
 Saison 1991-1992

Surya participe à ses premiers Jeux Olympiques. Ceux-ci se déroulent en France, à Albertville. La pression est très importante. Toute la France attend un résultat de la part de cette patineuse très prometteuse. Elle a même eu une tenue confectionnée par le couturier Christian Lacroix ! Dans son programme libre, Surya réalise d'entrée un quadruple boucle piqué qu'elle est persuadée avoir réussi. Il lui manque en fait… un quart de tour ! Les sauts qui suivirent ne passent plus. Notée très sévèrement, Surya termine à la 5e place. Cette année signe également la fin de son parcours avec Didier Gailhaguet. Surya est en effet déçue que son entraîneur n'est pas autorisé sa mère à rester sur le bord de la piste lors des Jeux Olympiques (seules deux personnes peuvent rester au bord de la piste, il y avait déjà Annick Gailhaguet, la chorégraphe, et Didier Gailhaguet, l'entraîneur).

 
 Saison 1992-1993

Elle manque de peu la médaille d'or mondiale à Prague, devancée par l'ukrainienne Oksana Baïul.

 
 Saison 1993-1994

Le titre mondial doit logiquement revenir enfin à Surya Bonaly. Les trois médaillées des Jeux Olympiques ne participant pas à cette compétition. Mais, à un juge près, Surya termine une nouvelle fois à la 2e place mondiale à Chiba (Japon), devancée par la japonaise peu connue du monde du patinage et qui patinait à domicile, Yuka Sato. Surya, en pleurs, refuse dans un premier temps de monter sur le podium. Les officiels finissent par la convaincre, mais après avoir reçu sa médaille d'argent, elle l'enlève aussitôt. Ce scandale provoque le lendemain une réunion du jury de l'ISU afin de sanctionner son attitude jugée inconvenante devant les caméras de télévision. Le jury finit par décider que sa réaction était excusable. Peut être se sont-ils rendus compte de l'erreur qui avait été commise…

 
 Saison 1994-1995

Nouvelle médaille d'argent aux championnats du monde de Birmingham où elle est devancée cette fois par la chinoise Lu Chen.

 Saison 1995-1996

Cette année marque la fin du magnifique parcours de Surya sur les podiums. Au printemps 1996, Surya a eu une rupture du tendon d'Achille lors de la Tournée Tom Collins, à Dallas, au Texas. Elle décide tout de même de continuer jusqu'aux prochains Jeux Olympiques.

 
 Saison 1996-1997

Cette saison est assez sombre pour Surya. Pas encore remise de sa blessure, elle ne parvient qu'à la 9e place aux championnats d'Europe.

 
 Saison 1997-1998

Surya quitte la compétition après avoir réalisé un magnifique saut périlleux arrière, figure interdite en compétition, lors du programme libre des Jeux Olympiques de Nagano en 1998.

 
 Suite de son parcours

Surya réalise une carrière professionnelle très brillante. Elle a un immense succès aux Etats-Unis et revient de temps en temps en France grâce à la Tournée de Philippe Candeloro. Elle ne cesse de s'améliorer en artistique et sa technique reste toujours à un très haut niveau. Surya souhaite revenir sur le circuit amateur pour la saison olympique 2005-2006, mais la Fédération française ne retient pas son dossier.
Début 2010, la championne de patinage choisit de participer à l'émission de télé réalité "La Ferme célébrités en Afrique". Elle se montre en fermière très appliquée mais se fait éliminer au pied du podium par les votes d'un public qui préfère voir gagner des candidats plus stratèges et médiatiques.

De novembre à décembre 2013, Surya participe à l'émission Ice Show sur M6 en première partie de soirée. Elle doit apprendre à patiner à deux célébrités et doit confronter son équipe à celles de Sarah Abitbol, Philippe Candeloro et Gwendal Peizerat.
De part sa puissance de patinage et la présence insérante de sa mère, Surya a beaucoup dérangé dans le milieu du patinage. Pourtant le talent était bien présent chez cette athlète. Il suffit de voir la collection de titres européens et les médailles mondiales qu'elle a brillamment obtenues. Une vrai compétitrice qui manque énormément au patinage français et mondial. Surya arrive avec son équipe jusqu'en finale, mais est malheureusement la première à perdre l'intégralité de son équipe.

 
Mentions légales
 Plan du site                                        http://cygnuskate.pagesperso-orange.fr                                     Haut de page  
Pour contacter Laetitia,
la webmastrice
/ To contact Laetitia,
the webmastrice
H_cygnus@hotmail.com

Ce site est hébergé par : Orange France Télécom, siège social : 6 place d'Alleray, 75 015 Paris

Screendesign, Photograph and Webmaster : Cygnus World All rights reserved. © Copyright 2003-2017

Please note that all information, photographs and graphics are property of the author of this webpage
and may not be reproduced, modified or reused without written permission.